Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 14:36

DSCF5179

L'extrême contre performance des hedge funds s'est limitée entre les mois de septembre et novembre 2008, contre performance alimentée par la modification des réglementations telle que la limitation de la vente à découvert. Privés de leur boîte à outil, les marges de manœuvre se sont réduites et ont conduit l’industrie à une performance négative de l'ordre de 23,25% en 2008, selon l'indice HFRX Global Hedge Fund. Encore, il s'agira de ne faire aucune généralisation quant aux pertes réalisées, la dispersion de la performance (ou contre performance) étant considérable d'un fonds à l'autre, d'une stratégie à l'autre.

 

Les deux stratégies ayant surperformées les marchés financiers pendant la crise furent des stratégies directionnelles : les Managed Futures au travers des CTA et les Global Macros qui n'eurent pas besoin de contrepartie. 

 

Commodities Trader Advisors

 

Les CTA ont offert l'avantage d'être faiblement corrélés avec les marchés actions et obligations. Ils ont bénéficié d'une approche systématique et d’une forte liquidité dans la sélection des matières premières. Les rendements élevés qu'ils procurent leur a permis de surperformer les marchés financiers en 2008 avec une performance de 18,3% selon l'indice Tremont contre une chute de 44,1% pour le MSCI World.

 

Cependant, il est important de prendre en compte la volatilité importante qu'ils subissent et de prendre en considération les chutes vertigineuses dont ils peuvent faire l'objet sur le court terme. Les investissements minimums significatifs demandés en font des stratégies peu ouvertes et réservées à un cercle restreint d'investisseurs.

 

Finalement, l'ensemble de ces caractéristiques en fait une stratégie particulièrement adaptée aux périodes de chutes et de volatilité élevée des marchés financiers.

 CTA

 

Stratégie Global Macro


L'excellente performance annuelle de la stratégie Global Macro avec 5,6% contre un S&P 500 à -36,99 en 2008, selon l'indice HFRI permet de conclure de son aptitude à rester décorrélé des marchés financiers mais pas uniquement. En effet, cette gestion très flexible faite à partir d’analyses poussées de l’environnement économique s’adapte parfaitement aux contextes de forte volatilité. Sa propension aux instruments les plus liquides du marché a aussi permis à cette stratégie de réaffecter ses actifs sur les marchés les plus prometteurs en plein de cœur de la crise financière. 

 

« La stratégie Global Macro est la seule qui soit à même d'exploiter les dépendances significatives entre les classes d'actifs qui prévalent actuellement sur le marché. De surcroît, elle semble également moins affectée que d'autres par des phénomènes comme les restrictions sur les ventes à découvert, la réduction du crédit fourni par les banques... »

(Guildo Bolliger, codirecteur des investissements d'Olympia Capital Management, tiré de l'article : « Hedge funds » : ces fonds qui ont profité de l'éclatement de la bulle, Les Echos-Gestion d'Actifs, p29, 28 Janvier 2009)

  Global Macro

 

Une autre stratégie est à mentionner notamment pour ses qualités d'adaptation et de transparence, la Long/Short Equity :

 

Stratégie Long/Short Equity


Cette stratégie, adaptable et transparente, fait régulièrement ses preuves depuis 1949. En effet, cette dernière a pour caractéristique d’utiliser des instruments liquides (actions) et donc adaptables aux conditions de marché. Cette flexibilité est l’atout majeur des stratégies ayant surperformées en 2008. Le niveau de transparence est proche de la stratégie long-only qui divulgue les positions prises sur les titres. Il faut considérer cette stratégie comme un substitut du long-only.

La stratégie « long/short equity » est capable de participer aux mouvements haussiers des marchés tout en offrant une protection en période baissière. C’est la raison pour laquelle malgré une chute de 26,4% en 2008 selon l'indice HFRI, elle affichait encore une performance sur dix ans de 10,45% au creux de la vague contre seulement 0,57% pour le MSCI World (indice d'actions monde). Sur la période 1990-2008, son rendement annualisé atteignait les 13.7% contre 2,39% pour le MSCI World. Par conséquent, la modeste utilisation de l'endettement (inférieure à 1) explique en partie cette résistance aux mouvements baissiers des marchés.

 

ls equity

Partager cet article

Repost 0
Published by Wilfried Gibily - dans Hedge Funds
commenter cet article

commentaires

Hedge Funds On The Edge

  • : Hedge Funds on the Edge
  • Hedge Funds on the Edge
  • : Un blog pour démocratiser l'univers des Hedge Funds, de l'Asset Management et du Family Office
  • Contact

Citation de J. M. Keynes

"THERE IS NOTHING SO DANGEROUS AS A PURSUIT OF A RATIONAL POLICY IN AN IRRATIONAL WORLD"

Recherche