Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 14:32

Que sont vraiment les fonds alternatifs?

La compréhension des fonds alternatifs est insuffisante que ce soit au niveau de l'organisation du fonds, des attentes concernant le risque et le rendement ou du mode de fonctionnement des différents styles et stratégies. L'investisseur perçoit ces fonds comme des boites noires ou « black boxes » et néglige l'incidence que cela peut avoir sur le portefeuille global. Une familiarisation progressive et pédagogique avec ces classes d'actifs doit être menée par l'intermédiaire du conseiller financier ou patrimonial mais aussi des institutions réglementaires.

 

Définition des objectifs d'investissement

Il est indispensable pour l'investisseur de poser les bonnes questions afin de connaître la taille des actifs du fonds, la monnaie de référence, les objectifs de rendement, de risque, de diversification du portefeuille, les pertes cumulées depuis la naissance du fonds ou du moins depuis son enregistrement dans un indice mais aussi les pertes maximales autorisées avant la fermeture du fonds, la liquidité et la structures des frais (frais de gestion et de performance).

 

L'ensemble de ces objectifs doit s'articuler autour :

 

·         de la sécurisation des placements contre les retournements des marchés en poursuivant un objectif de décorrélation des marchés traditionnels ;

·          la réalisation d'une rentabilité stable et régulière (objectif de performance de 10 à 12%) ;

·          l'assurance de détenir des positions liquides (hebdomadaire) 

 

Choix de l'allocation par style et instruments financiers

Les phénomènes observés antérieurement ont montré l'importance donnée par les investisseurs à la performance passée : « la décision d'achat ne peut pas se fonder uniquement sur l'évolution du prix du produit dans le passé » (commentaire de la modification de l'OPP 2, art 53, al 1a). Aussi l'investissement par styles et la diversification ne sont pas suffisamment pris en compte dans la constitution du portefeuille.

Les conséquences peuvent être multiples pour l'investisseur telle une diminution de la vue d'ensemble du portefeuille, la perte de contrôle et la mise en œuvre d'une diversification fictive liée à une concentration des risques sur un nombre réduit de stratégies ou de fonds.

 

Encore une fois, le législateur conseille de diversifier les investissements dans les placements alternatifs : « Pour les placements alternatifs, il faut recourir à des placements collectifs diversifiés, des certificats diversifiés ou des produits structurés diversifiés. Un produit est considéré comme diversifié (au sens de cet alinéa) lorsqu'il a plusieurs composantes dont les rendements respectivement les risques dépendent de facteurs différents.

... dans le cas des fonds spéculatifs (« hedge funds ») la majorité des fonds de fonds peuvent être considérés comme diversifiés. »

 

Les fonds alternatifs détiennent de nombreux avantages, notamment de bénéficier de nouvelles sources de rendement, d'une diversification plus large que les placements traditionnels ainsi qu'une meilleure protection contre le risque. Les performances décevantes de 2008 doivent être prises dans un contexte de crise financière d'une intensité rare. Mais n'est-ce pas justement l'objectif des hedge funds, résister aux crises et offrir une alternative ?

 

L'analyse de « cluster »

L'analyse de « cluster » doit permettre d'améliorer la gestion de portefeuille. L'objectif est ici de diversifier le portefeuille par fonds et réduire les risques liés à la société de gestion. Cela revient à gérer les risques opérationnels. Cette gestion ne permet pas forcément de réduire le risque de marché, c'est à dire la volatilité. L'analyse des contributions aux risques ne doit pas seulement s'appliquer aux positions mais également au sein d'un groupe homogène de positions.

 

L’obligation de due diligence

·         Lecture du prospectus relatif au fondsdans lequel on investit

Il s'agit de comprendre les niveaux de risques que l'investissement et les stratégies impliquent, l'horizon de placement envisagé et leur adéquation avec ses objectifs personnels. Dans tous les cas,  plus un rendement est élevé plus son risque inhérent est élevé.

·          Comprendre l’évaluation des actifs de fonds

Les hedge funds investissent dans des titres illiquides difficiles à évaluer. Leur opacité renforce encore cet aspect difficile d'évaluation. Comprendre le processus d'évaluation et vérifier que cette dernière est effectuée par des sources indépendantes est primordial.

·         Vérifier les frais

L'impact des frais sur les rendements est loin d'être négligeable. Les hedge funds font régulièrement payer des frais de gestion aux alentours de 1 et 2% des actifs, plus des frais de performance de 20%. Les frais de performance incitent les gérants à prendre de plus gros risques dans l'espoir de générer des rendements plus importants.

·         Comprendre les limites et contraintes imposées par ces investissements

Le remboursement des parts est un élément important. Il est à considérer avec précautions dans la mesure où les hedge funds peuvent limiter les possibilités de sortie et de remboursement (par exemple 4 par an) ou émettre une période « lock-up » (d'un an ou plus).

 

En ce qui concerne les fonds de fonds, les stratégies de gestion doivent reposer sur une sélection rigoureuse des fonds d'investissement qui ont accompli, sur une durée moyenne de 10 ans, des performances régulières situées entre 10 et 20% par an tout en ayant su résister à la crise financière.

 

Dans tous les cas, l'investisseur devra examiner avec soin ses besoins et attentes avant tout projet d’augmentation ou de réduction de ses actifs dans le fonds. Il s'agira de rester fidèle aux objectifs d’investissements définis initialement lors de des placements et éviter les comportements incontrôlés (retraits dans l’urgence des capitaux fragilisant le fonds et la performance). Plus que dans le bon véhicule d'investissement, il s'agit surtout d'investir dans la bonne stratégie et dans le fonds capable de s'adapter aux fortes fluctuations des marchés.

 

Résumé des critères de sélection

 

L'analyse de la firme (qualité et stabilité) peut s’effectuer par l’intermédiaire des 5 P, développés par Anheilein :

-        Produit : caractéristiques, aptitudes, possibilités d'entrée et de sortie ;

-        Processus : processus d'investissement, gestion du risque ;

-        Personnes : expérience, stabilité, management, intégrité ;

-      Performance : rendements historiques des placements, sources de ces rendements et risques (risques de marché et de gestion) ;

-        Prix : parties fixes et variables, incitations.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Wilfried Gibily - dans Hedge Funds
commenter cet article

commentaires

Hedge Funds On The Edge

  • : Hedge Funds on the Edge
  • Hedge Funds on the Edge
  • : Un blog pour démocratiser l'univers des Hedge Funds, de l'Asset Management et du Family Office
  • Contact

Citation de J. M. Keynes

"THERE IS NOTHING SO DANGEROUS AS A PURSUIT OF A RATIONAL POLICY IN AN IRRATIONAL WORLD"

Recherche