Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 16:17

HPIM4064

Depuis quelques temps, la présence des family offices dans le paysage économique mondial est devenue extrêmement significative.

 

ORIGINE ET CONCEPT

Le concept de family offices, protecteur et gardien de la richesse, remonte considérablement loin dans le temps, au temps des croisades, des « trusts », et des grandes familles bancaires (les Médicis et les Rothschild).

Ce concept fut encore plus marqué durant la dynastie des Shang en Chine où des groupes d’individus servaient, protégeaient et préservaient la richesse des familles et de leurs membres à travers plusieurs générations.

Aujourd'hui l'un des modèles les plus reconnus du family office est celui des Rockefeller.

 

ROLE DES FAMILY OFFICES

Les family offices sont des sociétés de conseil en gestion de fortune privée et servent un réseau d'individus fortunés, defamilles et de fondations.

 

Ils offrent une solution complète pour gérer les finances et les investissements, ce qui inclue les budgets, l'assurance, les donations, les entreprises dont les familles sont propriétaires, les transferts de richesse multi générationnels et les services de paiement des taxes et de l'impôt. Ils se distinguent en ce sens des sociétés de gestion de fortune traditionnelle.

Bien que le niveau de service varie d'un family office à l'autre, la majorité investit lourdement dans des consultants, des bases de données et outils analytiques qui les aident à conduire la due diligence nécessaire sur les gérants de fonds ou à optimiser un portefeuille d'investissements en gardant comme priorité l'optimisation fiscale de ce dernier.

 

La majorité des family offices disposent d'une architecture ouverte quant à la sélection des fonds et des produits dispensés au sein de leur bureau. Cela leur permet de disposer d'une impartialité et objectivité totale vis-à-vis du conseil apporté à leur client. Les family offices procurent la meilleure répartition des placements entre la volatilité, la performance et les rapports de suivi.

 

EXPERTISES OFFERTES

L'expertise apportée par les consultants des family offices repose sur la gestion des investissements, la banque privée, la planification immobilière, la philanthropie, les conseils en assurance et en gestion des risques. Ils peuvent également proposer des services de conciergerie, en clair toutes les opérations privées dédiées à la gestion de l'argent et de la vie quotidienne des plus fortunés.

 

Les composantes du family offices sont ainsi:

  •          Conformité des taxes et impôts, Planifications et Préparations ;
  •          Politique d'investissement et Allocation d'actifs ;
  •          Stratégie de portefeuille et Sélection des gérants ;
  •          Comptabilité et Evaluation des portefeuilles ;
  •          Evaluation des performances liées à l'investissement ;
  •          Suivi des placements alternatifs (Hedge Funds, Immobilier, et Private Equity) ;
  •          Trading ;
  •          Tenue des comptes et Paiement des factures ;
  •          Rapports financiers ;
  •          Gestion de la trésorerie ;
  •          Gestion des transferts de richesse et Immobilier familial;
  •          Assurance et Gestion des risques ;
  •          Fondations et Gestion de la philanthropie ;
  •          Gestion des finances personnelles ;
  •          Gestion des informations et des documents.

 

DEUX TYPES DE FAMILY OFFICES 

 

Single Family Office (SFOs) et Multi-Family Offices (MFOs)

 

Les single family offices servent une seule famille fortunée, alors que les multi-family offices opèrent selon les pratiques traditionnelles de la gestion de fortune privée.

Les multi-family offices sont plus nombreux car ils peuvent étendre leurs services et investissements en technologie et en consultants auprès de plusieurs clients fortunés au lieu d'une seule famille. Nombreux sont ceux qui choisissent ce modèle car ils offrent l'avantage de ne pas supporter les frais généraux et la responsabilité de gérer une nouvelle entité financière.

 

Cependant, force est de constater que les SFOs disposent également d'avantages compétitifs :

  • Des services de gestion de fortune intégrés sous une unique structure spécialisée de type boutique ;
  • L'accès à un niveau de service client élevé, provenant d'un personnel expérimenté et professionnel qui se consacre à une base limité de client ;
  • Un contrôle direct de la famille sur les affaires touchant aux finances ;
  • La satisfaction d’être affilié à une organisation dont les buts et valeurs sont alignés avec ceux de la famille ;
  • L'évaluation compréhensible des objectifs financiers ;
  • Des solutions et stratégies adaptées à chaque foyer ;
  • Une gestion proactive des affaires du client ;
  • L'éducation sur les responsabilités liées à la propriété ;
  • La gestion de la continuité à travers les générations et branches de la famille;
  • L'assurance de la confidentialité dans la gestion des affaires financières et personnelles.

 

Avantages majeurs des family offices comparés à la gestion de fortune traditionnelle :

  • Conseils objectifs sur les risques et avantages liés à chaque décision, éclaircissement de la vue d'ensemble du portefeuille, des choix réalisés et leurs impacts sur le long terme ;
  • Conseils sophistiqués sur les investissements et mise en œuvre de structures complexes nécessaires aux besoins des familles fortunées ;
  • Travaillent en collaboration pour développer une solution unique et interdisciplinaire ;
  • Se préoccupent de la gouvernance familiale et de l'éducation de la progéniture (gestion de fortune et préservation du capital) :
  • Prennent soin au jour le jour des demandes et inquiétudes de la famille liées à la gestion de leur fortune ;
  • Procédure de due diligence mieux établie, impliquant souvent des consultants et analystes internes, qui se concentrent essentiellement sur le contrôle des hedge funds et des produits d'investissement alternatifs ;
  • Le mode de rémunération des family offices  garanti encore une objectivité totale dans la mesure où ils se basent sur le total des actifs sous gestion contrairement aux traditionnelles commissions que les banquiers privés reçoivent. Les commissions de ces derniers sont effectivement élevées la première année mais diminuent les années suivantes jusqu'à ne plus rien toucher. Ces derniers sont ainsi plus sensibles et motivés par la commission et le revenu qu'ils peuvent tirer de la transaction. Les family offices chargent suffisamment de frais pour éviter ce biais de sélection ;
  • Les conseillers financiers peuvent prendre de 16 à 24 mois afin de valider la viabilité d’un fonds, accompagner son gérant, comprendre son processus d'investissement, et investir peu de temps après. Le family office prendra 18 à 24 mois juste pour réaliser la due diligence nécessaire et les réunions avec les comités, le processus sera plus long ;
  • Les deux métiers requièrent autant l'un que l'autre de la patience, des efforts et de la ténacité pour construire des relations de long terme avec leur clientèle ;
  • Les conseiller financiers ont sous gestion des niveaux d'actifs inférieurs aux family office, environ 75-100 millions de dollar, contre 250-300 million ou 1 milliard sous gestion pour les seconds.
  • Les family offices sont plus pointilleux, la sélection du hedge funds prendra plus de temps afin de déterminer si ce dernier est parfaitement adapté aux objectifs préétablis.

 

PLACEMENTS MAJORITAIRES

Les placements ayant la faveur des consultants pour familles fortunées sont les hedge funds et la philanthropie.

 

Philanthropie

La popularité de cette forme « d'investissement » auprès des banques privées et des family offices a continué à croître ces dernières années.

 

Selon le petit Larousse, la définition du terme philanthropie est la suivante :

Philanthropie n.f. Fait d'être philanthrope, de se conduire en philanthrope.

Philanthrope n. (gr. philos, ami, et anthrôpos, homme).

1. Personne qui cherche à améliorer le sort de ses semblables par des dons en argent, la fondation ou le soutien des œuvres, etc.

2. Personne qui agit de manière désintéressée, sans rechercher le profit.

 

De plus en plus de gérants, consultants et conseiller financiers, responsables des investissements, souhaitent inclure la performance sociale dans le résultat des portefeuilles de leurs clients.

 

Ils doivent cependant réaliser :

  • La clarification des intentions stratégiques : transferts intergénérationnels, soutien à certaines organisations, réalisation d'impacts suffisamment significatifs et statistiquement évaluables pour les communautés et sociétés ;
  • La sélection des différentes options d'intégration au sein des portefeuilles : concentration et diversification des sources procurant la meilleure approche pour réaliser les objectifs prédéfinis ;
  • La négociation des indicateurs de performance : impossibilitéd'utiliser des standards mesurables et vérifiables des performances pour une cible donnée.

 

Les Hedge funds

Les prévisions de croissance des investissements alternatifs au sein des portefeuilles de family offices ne cessent de conforter leur prédominance. Les family offices sélectionnent ainsi les meilleurs gérants de fonds de hedge funds mais peuvent aussi investir dans plusieurs niches de fonds single. 

(Pour plus d'informations sur les hedge funds, se reporter aux articles précédents).

 

LES TENDANCES

 

Les tendances principales qui alimentent la croissance des family office incluent :

  • La croissance du nombre de classes fortunées, voire ultra fortunées, dans le monde. Dans la plupart des pays développés les plus riches ont accumulés plus d'actifs que les classes moyennes. Dans le même temps, les économies émergentes connaissent des taux de croissance compris entre 4 et 9% (Chine, Brésil, Inde, Russie en tête). Beaucoup d'experts ont remarqué qu'entre 2015 et 2020, la classe sociale supérieure sera plus importante en Chine que la classe moyenne aux Etats-Unis.
  • La rentabilité représente un défi croissant pour les family offices. Comme les populations amassent de plus en plus de richesse, de nombreuses sociétés de gestion de fortune deviennent concurrentes sur la base des coûts et transfèrent une large portion de leurs services sur Internet.
  • Afin de renforcer leur présence une tendance s'est développée depuis quelques années, elle concerne la création de plateformes pour family offices.  Plus les family office s'élargissent,   plus ils ont des besoins complexes et sophistiqués, plus leurs besoins se rapprochent des institutionnels. Ils requièrent ainsi des fournisseurs de services et d'expertises externalisés. Faire appel à ces compétences externes se révèle plus rentable et flexible que de les mettre en place au sein de la structure. En effet, les consultants se différencient au sein de l'industrie à travers leur objectivité, les services spécialisés, le mixe services/produits. Plutôt que se focaliser sur la performance, ils doivent se concentrer sur le niveau de service à apporter à leurs clients.
  • Nouveaux entrants. Devant la difficulté de construire un relationnel fort et durable reposant sur la confiance avec le corps d'expert qui gère les taxes et impositions, le budget, les rapports financiers et la comptabilité, des entreprises se positionnent sur ce marché et utilisent amplement leur réseau dans le but d'aider les family offices à proposer une gamme de services complète. Le marché du family office est en effet hautement compétitif et les ressources marketings disponibles difficiles à trouver. Ils doivent se démarquer des institutions traditionnellement établies et ériger leur propre modèle, appuyer leur développement par un marketing intense, adapté à l'identité et à la culture des fortunes ciblées.
Repost 0
Published by Wilfried - dans Family Office
commenter cet article

Hedge Funds On The Edge

  • : Hedge Funds on the Edge
  • Hedge Funds on the Edge
  • : Un blog pour démocratiser l'univers des Hedge Funds, de l'Asset Management et du Family Office
  • Contact

Citation de J. M. Keynes

"THERE IS NOTHING SO DANGEROUS AS A PURSUIT OF A RATIONAL POLICY IN AN IRRATIONAL WORLD"

Recherche